Expositions

Mémoire d'eau, décembre 2016 - janvier 2017 - Dominique Ghesquière, Artiste Sculpteur. Paris, France.

Mémoire d’eau, décembre 2016 - janvier 2017

Les sculptures sensibles de Dominique Ghesquière évoquent des formes organiques. Elles convoquent la dimension ancestrale de la nature et de ses phénomènes, notamment la vie à la surface de notre planète mais aussi dans ses sous-sols. Des sols terrestres sont issus au départ les éléments et matériaux utilisés par l’artiste pour ses compositions, mais c’est aussi à partir du sol qu’elle déploie ses formes dans l’espace, à l’horizontale comme à la verticale. Le développement des pièces chemine comme le (...)
Suite
Les trois lointains, juin-juillet 2016 - Dominique Ghesquière, Artiste Sculpteur. Paris, France.

Les trois lointains, juin-juillet 2016

À l’occasion de sa deuxième exposition dans le cadre de sa résidence au Parc culturel, Dominique Ghesquière présente une nouvelle œuvre toujours liée à l’idée de nature et de paysage au sens large, non pas une sorte de décor arrière-plan dont l’individu serait détaché mais plutôt le paysage qui introduit l’homme à l’ensemble dans lequel il existe. Un buisson de ronces, un banc de galets, un bosquet à hauteur d’yeux d’un enfant comme dans les contes de fées... Les troncs d’arbres un peu (...)
Suite
Tenir compte de la lune, mars-mai 2016 - Dominique Ghesquière, Artiste Sculpteur. Paris, France.

Tenir compte de la lune, mars-mai 2016

Dans cette nouvelle exposition au domaine de Rentilly, je cherche à recréer une sorte de jardin intérieur qui associera le sauvage et le domestiqué avec en filigrane de grandes questions philosophiques et aussi le végétal, l’animal et l’humain, les éléments air, terre et feu...
Suite
Grande tapisserie, 2014 - Dominique Ghesquière, Artiste Sculpteur. Paris, France.

Grande tapisserie, 2014

A l’occasion de sa sa seconde exposition personnelle à la galerie Valentin, "Grande tapisserie", du 6 septembre au 11 octobre 2014, l’artiste présentera une nouvelle série d’oeuvres liées à l’idée de nature et de paysage au sens large, non pas une sorte de décor arrière-plan dont l’individu serait détaché mais plutôt le paysage qui introduit l’homme à l’ensemble dans lequel il existe. Nous appartenons au paysage, comme il nous appartient. Les matériaux utilisés : arbres, écailles de pommes de pin, galets, et (...)
Suite
Terre de profondeur, Ile de Vassivière, 20 janv - 31 mars 2013 - Dominique Ghesquière, Artiste Sculpteur. Paris, France.

Terre de profondeur, Ile de Vassivière, 20 janv - 31 mars 2013

En écho au caractère artificiel de l’île de Vassivière, Dominique Ghesquière conçoit pour ce site unique un ensemble d’oeuvres dont la fragilité se mesure à la puissance de l’architecture.
Suite
Œuvres vives, Aix-en-Provence, 13 sept - 25 oct 2012 - Dominique Ghesquière, Artiste Sculpteur. Paris, France.

Œuvres vives, Aix-en-Provence, 13 sept - 25 oct 2012

L’exposition s’enracine dans l’ancien pavillon psychiatrique 3 Bis F tel un jardin soudainement planté, résolu à envahir l’espace, encerclé de fragiles barrières qui tentent d’endiguer son expansion. Les œuvres offrent un point d’accès facile, tandis que le frisson de vie qui les traverse les met à distance.
Suite
Bois dormant, Mülheim an der Ruhr, D, 2012 - Dominique Ghesquière, Artiste Sculpteur. Paris, France.

Bois dormant, Mülheim an der Ruhr, D, 2012

Je fabrique des objets qui ressemblent à ceux qui nous entourent au quotidien ou bien je modifie des objets déjà existants. La matière est très importante dans mon travail. Ces objets du quotidien reconnaissables et familiers devenus sculptures recomposent une autre réalité. Mais ces objets n’appartiennent plus au monde des choses, ils ne fonctionnent plus. L’oeil reconnaît mais l’esprit doute. Parce qu’ils sont souvent usés, abîmés ou en situation d’usage, ces objets fragilisés offrent une configuration nouvelle où l’affect est matérialisé.
Suite
Atelier Lindre-Basse, 2010 - Dominique Ghesquière, Artiste Sculpteur. Paris, France.

Atelier Lindre-Basse, 2010

Il se dégage des objets réalisés par Dominique Ghesquière une forme de mélancolie douce, un souffle de tristesse, comme si quelque chose n’en finissait pas de partir. On évoque souvent à son sujet les gestes du retrait, du déplacement, de l’inversion, ou encore une inquiétante étrangeté…
Suite
Pièce aveugle, Nice, 2010 - Dominique Ghesquière, Artiste Sculpteur. Paris, France.

Pièce aveugle, Nice, 2010

Les restes d’un feu de bois, un échafaudage, quelques barrières de ville, un bouquet fané.. des signes d’une occupation passée ou récente de ce lieu, une présence sauvage.
Suite
Penser rêver, Paris, 2009 - Dominique Ghesquière, Artiste Sculpteur. Paris, France.

Penser rêver, Paris, 2009

Le trompe-l’oeil tient dans la pratique sculpturale de Dominique Ghesquière un rôle temporisateur beaucoup plus subtil que le spectacle de la peinture illusionniste, immédiat et époustouflant, à force de perspective convaincante et d’imitation minutieuse : un coucher de soleil peint en bout d’impasse, les veines d’un marbre dessinées sur la cheminée. L’illusion chez Dominique Ghesquière n’a rien du cache-misère. Là où le trompe-l’oeil ment, maquille et abuse notre perception, ses objets délivrent avec une lente sincérité leur vraie nature, sans crânerie technique, sans malice, et surtout, sans prétendre être autres.
Suite
Hôtel Bouchu d'Esterno, Dijon, 2005 - Dominique Ghesquière, Artiste Sculpteur. Paris, France.

Hôtel Bouchu d’Esterno, Dijon, 2005

L’artiste Dominique Ghesquière a été invitée par le Frac Bourgogne à investir l’Hôtel Bouchu d’Esterno, ancien hôtel particulier du XVIIème siècle situé dans le centre ville de Dijon, et aujourd’hui propriété de la municipalité. Ses œuvres proviennent d’objets du quotidien, discrètement modifiés ou détournés. Ce léger écart, associé à la manière dont les œuvres investissent le lieu, constitue le mode d’être des œuvres, présences fragiles dont la portée conceptuelle et émotionnelle est forte.
Suite